Chapitre 49

Quelques jours plus tard, la veille du jour de la suite du procès.

Hershel, Aaron et Letty sont chez l'avocat de cette dernière.

Après environ deux heures d'entretien, ils ressortent du bureau, récupèrent la voiture de location...

… et ils prennent la route pour rentrer.

Pendant le trajet.

- Dites, pâtes bolognaise pour ce soir, ça vous dit? Demande Hershel.
- Moi, ça me va, répond Aaron.
- Letty? Réclame Hershel. Tu en dis quoi?
- Je n'ai pas faim, répond-elle. Dès qu'on arrive, je sors Max et je vais me coucher.

Suite à cela, plus personne ne dit rien, et ils poursuivent leur trajet.

Dès qu'ils arrivent, Letty stationne devant le garage...

… puis, ils sortent tous les trois de voiture, avant de rentrer.

Dès qu'ils ont passé la porte d'entrée, Max sort de son panier.

L'adolescente le caresse affectueusement...

… puis, Letty et Max ressortent.


- Elle ne se nourrit pas des masses, rétorque Aaron. Et je suis sûr qu'elle ne dort pas beaucoup plus.


- Je sais, appuie Hershel. Mais... entre la dénonciation de ton ex, le fait qu'on lui ai enlevé ses sœurs et interdit de leur parler, les mensonges réguliers, le procès, et puis... Abraham et Glenn, ça doit être difficile de gérer tout ça.


- Depuis qu'ils sont partis, j'ai l'impression qu'il lui manque quelque chose, poursuit Aaron. Tu crois que c'est l'un d'eux qui lui manque?


- Le plus gros problème, c'est que ce sont sûrement les deux, répond Hershel.


- Qu'est-ce qu'on pourrait faire pour l'aider? Interroge Aaron.

Ils sont interrompus par le retour de Letty et Max, et ils se tournent vers elle.

- Bonne nuit, à demain, dit-elle sans s'arrêter.
- Bonne nuit, répète Aaron.


- Bonne nuit, surenchéri Hershel, essaie de te reposer.
- Merci, remercie-t-elle en montant les escaliers, reposez-vous bien aussi.


- Alors, qu'est-ce qu'on pourrait faire? Demande Aaron.


- Rien, répond Hershel. Si elle doit être avec l'un d'eux, c'est à elle de se décider et de savoir avec qui elle veut être. Mais le plus important maintenant, c'est qu'elle puisse récupérer ses sœurs. Letty, Léa et Linda étaient d'accord pour que je les adopte. Si le juge accepte, nous pourrons tous repartir à Riverview, et avec un gros poids en moins.


- Ce serait la meilleure chose qui puisse arriver. Et ce serait un merveilleux cadeau d'anniversaire pour Letty, ajoute Aaron.


- C'est vrai, acquiesce Hershel.

Pendant ce temps, Letty est dans sa chambre, en pyjama, et installée à sa fenêtre, tandis que Max est couché sur le lit.

L'adolescente a envie de garder espoir pour l'audience de demain, mais elle a peur d'arriver là-bas et d'entendre à nouveau que c'est fini, qu'elle ne pourra pas récupérer ses sœurs. Tout ce qu'elle veut, tout ce qui compte par dessus-tout pour elle, c'est que ses sœurs et elle soient enfin et définitivement réunies.

Environ deux heures plus tard...

… Letty se décide à descendre de sa fenêtre pour se mettre au lit...

… mais avec encore beaucoup trop de doutes qui lui tournent dans la tête.

Il lui faut près de trois quarts d'heure avant d'enfin réussir à s'endormir. Et même si elle se réveille régulièrement dans la nuit, elle finit par se reposer un peu, tout comme Hershel et Aaron, qui eux, dorment mieux.


Le lendemain matin.

Dès qu'il est douché et habillé, Hershel descend.

Ne trouvant personne dans le séjour, il va dans la cuisine, où il ne trouve qu'Aaron, alors Hershel revient sur ses pas, il approche d'une des fenêtres...

… et il voit Letty et Max dans le jardin.

Après quelques instants, il décide de les rejoindre...

… pendant qu’Aaron s'occupe du petit-déjeuner.


- Bonjour, lance-t-il en approchant.


- Bonjour, répète-t-elle en se relevant.


- Comment tu te sens? Interroge-t-il.


- Comme si je vivais mon dernier jour sur Terre, répond-elle. J'ai la sensation que je vais vers l'ultime sentence, je suis vraiment très angoissée, et j'ai beau essayer de me dire qu'il faudra bien qu'on se retrouve, les filles et moi, aujourd'hui, je ne suis plus sûre de rien.


- J'imagine tellement mal ce que tu vis, rétorque-t-il. Mais... il ne faut pas que tu abandonnes, d'accord?


- Moi? Abandonner? Réclame-t-elle. Quoi qu'il se passe tout à l'heure, et même si je dois encore attendre des semaines ou des mois entiers pour les récupérer, je ne compte pas abandonner ou repartir sans elles. Tout ce qui m'inquiète, c'est que... selon ce que le juge dira, je... j'ai peur de flancher et de m'effondrer.


- Aaron et moi resteront à tes côtés, assure-t-il. On fera tout pour t'aider à ne pas craquer. Je te le promets.


- Merci, remercie-t-elle simplement.
- Bon... et si on allait manger? Propose-t-il. Il faut reprendre des forces.
- D'accord, accepte-t-elle en retournant à l'intérieur avec Max et Hershel.

Ils rejoignent Aaron à table, alors qu'il vient tout juste de servir des pancakes...

… et ils prennent leur petit-déjeuner, sans trop parler, tous les trois assez stressés, par rapport à l'audience de tout à l'heure.

Environ une demi-heure plus tard, ils s'apprêtent à partir pour le tribunal. Letty approche de son fidèle compagnon, et elle se baisse pour le caresser.

- Mon amour, lance-t-elle, je ne sais pas à quelle heure on va rentrer, mais... tu connais la chanson, pas vrai? J'aimerais pouvoir te dire que... qu'avec un peu de chance, je rentre avec les filles. Tu sais... les bébés?

Immédiatement, le chien se colle à sa maîtresse pour poser sa tête sur l'épaule de l'adolescente...

… et après quelques secondes, il lui saute dessus, et elle l'enlace en souriant.

- Ça va aller, assure-t-elle. Je t'aime, Max.

Peu après, elle se relève, elle lui fait une dernière caresse...

… puis, elle sort rejoindre la voiture de location avec Hershel et Aaron...

… avant de se mettre en route.

Après un trajet totalement silencieux, ils arrivent à destination. Letty stationne, ils sortent tous les trois de voiture...

… et ils se dirigent vers les escaliers, avant de voir que Maître Clark les attend.

- Bonjour! Lance l'avocat en tendant la main à Letty.
- Bonjour, répète-t-elle en la lui serrant.


- Comment allez-vous? Interroge l'avocat.


- Je vous répondrais après l'audience, indique-t-elle.

Quelques instants après, ils montent les escaliers, ils patientent dans le hall...

… et lorsque c'est l'heure, ils entrent dans la salle d'audience, où le juge est déjà là.


- Mes sœurs ne sont pas là, remarque Letty.
- Je vois ça, rétorque l'avocat.
- C'est déjà foutu, c'est ça? Réclame-t-elle.
- Attendons, avant de se faire de fausses idées, répond-il.

Letty et son avocat s'installent, tandis qu'Hershel et Aaron s'assoient derrière.


- Bien, commence le juge. Avant de rendre mon verdict, Mademoiselle Brown, voulez-vous dire quelque chose?


- Oui, votre honneur, confirme-t-elle.


- Allez-y, accepte le juge.


- Merci, remercie-t-elle en se levant et en approchant.


- Votre honneur, relance-t-elle, j'ai tout à fait conscience que je n'ai pas agi comme il le fallait, vis-à-vis de la loi, et je regrette d'en être arrivé là. Je veux que vous sachiez qu'en temps normal, jamais je n'aurais fait une chose pareille. J'ai toujours fait en sorte de protéger mes sœurs. Elles sont ma seule famille. J'ai rencontré des personnes merveilleuses, qui sont... qui sont devenu ma famille aussi. Mais... mes sœurs sont ce qu'il y a de plus important pour moi, et jamais, jamais personne ne passera avant elles.


- Nous étions heureux avec nos parents, poursuit-elle, et... de les avoir perdus de cette façon, tous les deux... c'est absolument horrible. Je pense que Linda et Lindsay ressentaient sûrement quelque chose, une sorte de manque de présence de nos parents, je ne sais pas trop. Mais lorsque nos parents sont... quand ils nous ont quittés, Léa et moi avons été très impactées, parce qu'on savait exactement ce que ça voulait dire, quand ils sont morts, alors que Linda et Lindsay étaient trop jeunes. Bref, sachez que... même si ça ne changera rien à votre verdict, et que ça ne changera rien non plus sur ce que j'ai fait... lorsque j'ai demandé à Léa si elle voulait qu'on s'enfuie, pour ne pas être séparées, si elle avait refusé, je n'aurais pas bougé, et j'aurais attendu. Ces six derniers mois, j'ai été séparée de mes sœurs. Et les seules fois où je les aie vues, c'est ici, dans ce tribunal, mais sans Lindsay. Sans pouvoir leur parler, ou les toucher, sans pouvoir leur dire que je les aime et que je suis désolée pour tout ça, et c'est une véritable torture.


- Votre honneur, sans mes sœurs, ma vie n'a plus aucun sens, plus aucune saveur, ni même la moindre valeur. Je me répète, mais elles sont tout ce qui me reste, et je vous le dis sans absolument aucune offense, mais... si vous me refusez le droit de les récupérer, je ferai appel, et je continuerai de me battre, parce que j'ai besoin d'elles, et il n'y a que ça qui compte. Voilà, termine-t-elle.


- Bien. Merci pour ce... discours, Mademoiselle Brown. Veuillez retourner vous asseoir, je vous prie, réclame le juge.
- Oui, votre honneur, accepte-t-elle en s'exécutant.


- C'était magnifique, dit l'avocat tout bas.
- Je ne sais pas, lâche difficilement et très stressée.
- Ça va aller, chuchote Maître Clark.


- J'aimerais, rétorque-t-elle simplement.


- Mesdames et messieurs, reprend le juge, j'ai analysé tous les éléments depuis le début de cette affaire, et... j'ai pris en considération, ce que Mademoiselle Brown vient de dire, la demande de Maître Clark, concernant le fait de donner la garde de ses trois sœurs, à Mademoiselle Letty Brown dès sa majorité, ainsi que la demande d'adoption des quatre jeunes filles, par Monsieur Greene.


- J'ai également repensé aux différents témoignages qu'il y a eu sur l'accusée, Mademoiselle Letty Brown, concernant la capacité ou non de s'occuper de ses trois petites sœurs. Pour ce qui est de l'adoption par Monsieur Greene, je me vois dans l'obligation de rejeter cette demande, annonce le juge.


- Votre honneur, réclame Maître Clark en se levant et en approchant, si vous le permettez, pourriez-vous nous expliquer cette décision?


- Bien sûr, Maître, répond le juge. La raison est simple, j'estime qu'à plus de 60 ans, adopter des enfants de cet âge n'est pas une bonne chose. Qui plus est, nous ne parlons pas d'un seul, mais de quatre enfants. Il me paraît tout à fait normal de devoir penser à cet élément-clé. Et c'est pourquoi j'ai rejeté cette demande.


- Votre honneur, avez-vous bien considéré le fait que ma cliente, Letty Brown, sera majeure dans à peine six jours? Et qu'en effet, elle sera dans la possibilité de s'occuper de ses trois sœurs, comme elle l'a toujours fait, avec l'aide de Monsieur Greene en plus? Demande Maître Clark.


- Absolument, j'ai bien pensé à tout cela, appuie le juge. J'ai soigneusement examiné le dossier, et j'en suis venu à la conclusion que Mademoiselle Letty Brown gère très bien ses sœurs, et qu'elle a largement prouvée qu'elle n'avait besoin de personne pour les élever.


- C'est pourquoi, après avoir fait le nécessaire pour accélérer les choses, et afin que cette affaire se termine dans les meilleures conditions possibles, je vous annonce que, dans six jours, le 29 août, Léa, Linda et Lindsay Brown seront officiellement sous la tutelle de Mademoiselle Letty Brown, rétorque le juge.


- Votre honneur, vous êtes donc bien en train de nous dire que la semaine prochaine, ma cliente pourra officiellement et légalement vivre avec ses sœurs? Interroge Maître Clark.


- Tout à fait, confirme le juge. Léa, Linda et Lindsay Brown seront remises à Letty Brown, le 29 août. Félicitations. Et joyeux anniversaire en avance, Mademoiselle.


- Letty? L'interpelle son avocat en se retournant. Vous avez entendu?


- Je... je... je ne suis pas sûre d'avoir bien entendu, lâche-t-elle sous le choc.


- Je vous le répète, relance le juge, le jour de votre anniversaire, vos sœurs vous seront rendues, et plus personne ne pourra vous les enlever. Sauf si, parce que... d'une manière ou d'une autre, vous ne vous en occupiez plus comme il le faut.
- Cela n'arrivera pas! Assure Letty en bondissant de sa chaise.


- Merci! Merci infiniment, votre honneur! Ajoute Letty toute contente pendant que Maître Clark, Aaron et Hershel l'applaudissent.


- Bonne chance, termine le juge.
- Félicitations, lance Maître Clark.


- Merci beaucoup, remercie-t-elle.

Immédiatement après, Letty se tourne vers ses amis, qui sont en train de se lever...

… et elle saute dans les bras d’Aaron...

… pendant que le juge et l'avocat de la défense quittent la salle.



- Bravo! Tu l'as fait! Tu vas pouvoir enfin récupérer tes sœurs! Lance Aaron ravi.


- Oui, confirme-t-elle contente. Je n'arrive pas à y croire.
- Plus que six jours pour être avec tes sœurs pour toujours, intervient Hershel.
- Oui! Dit-elle en lâchant Aaron pour foncer dans les bras de Monsieur Greene.


- Tu as réussi! S'exclame Hershel sans s'arrêter de sourire. Tu as été incroyable!


- ON a réussi! Corrige-t-elle en le serrant fort.

Tandis que Letty garde Hershel contre elle pendant un moment, beaucoup trop heureuse par ce verdict, Aaron remercie Maître Clark...

… et après quelques minutes, ils quittent le tribunal.


- Maître, lance-t-elle, accepteriez-vous de venir déjeuner avec nous au restaurant, afin que nous fêtions cette superbe victoire inespérée?


- Avec plaisir, accepte l'avocat. Par contre, je dois d'abord retourner voir le juge, afin qu'il me communique la procédure pour que vous récupériez vos sœurs.


- Bien sûr, allez-y, rétorque-t-elle. Personnellement, nous ne sommes pas pressés. Nous allons au... je ne sais plus comment il s'appelle, mais c'est le restaurant qui est face au bâtiment, où il y a votre cabinet.
- Très bien, parfait. Je vous y retrouve, dès que j'ai terminé, indique l'avocat.
- Ça marche, acquiesce-t-elle en souriant.

Immédiatement après, pendant que Maître Clark retourne voir le juge, Hershel, Letty et Aaron descendent les escaliers...

… puis, pour ne pas encombrer le parking du tribunal, ils prennent la voiture de location, et ils vont jusqu'au restaurant, à peine un peu plus loin.

Dès qu'ils sont stationnés, ils sortent de voiture, et se dirigent tranquillement vers l'entrée de l'établissement.

- Dites, est-ce que ça vous dérange d'entrer sans moi? Demande-t-elle. Je voudrais appeler les garçons pour les prévenir du verdict.


- Non, aucun problème, assure Hershel.
- On va choisir une table, et on attend que Maître Clark et toi arriviez, dit Aaron.
- Et prends ton temps, ajoute Hershel, nous ne sommes plus pressés désormais.
- Cool, merci, remercie-t-elle.

Aaron et Hershel entrent ensemble dans le restaurant, tandis que Letty s'arrête un peu avant, et elle cherche le numéro de téléphone de Glenn dans son répertoire, avant de lancer l'appel.



- Allô? Dit-il en décrochant.


- Salut, lance-t-elle. Tu n'es pas au travail?


- Si, assure-t-il. Ma patronne n'est pas là, et il n'y a personne pour le moment.
- D'accord, acquiesce-t-elle en faisant quelques pas. Je ne veux pas te déranger longtemps, mais... nous venons de sortir du tribunal.
- Et alors? L'audience a encore été reportée? Demande-t-il.
- Non, répond-elle. C'est terminé. Le... le procès est terminé.
- Ah, lâche-t-il inquiet. Comment ça s'est passé?


- Je vais récupérer mes sœurs! Lance-t-elle joyeusement.


- Sérieusement? Mais quand? Elles sont avec toi? Interroge-t-il.
- Non, pas encore. Ils veulent attendre mon anniversaire, donc dans six jours, indique-t-elle. Et tu sais... je trouve ça dingue, parce que... je pensais qu'il y aurait encore des questions posées, mais non. Quand l'audience a commencée, le juge m'a demandé si je voulais ajouter quelque chose, avant qu'il ne rende son verdict, et j'ai parlé. J'ai dit ce que je ressentais. Je ne sais pas si ça a eu son effet ou s'il avait déjà pris sa décision, mais bref, je vais récupérer mes sœurs lundi prochain!
- Je suis vraiment content pour toi, bravo! Rétorque-t-il. Vous allez fêter ça avec Hershel et Aaron?
- Oui, et avec mon avocat aussi, précise-t-elle. D'autant que... je n'ai pas beaucoup mangé ces derniers jours, alors... je t'avoue que je suis affamée.
- D'accord, alors ne faisons pas plus long, suggère-t-il.
- On ne va pas manger immédiatement, ce n'est pas encore l'heure. Et puis, on attend mon avocat avant de commander, rétorque-t-elle. Cela dit, je vais appeler Abraham pour lui annoncer la bonne nouvelle.
- Très bien. Encore bravo, et tu embrasseras les filles pour moi, dit-il.


- Ça marche, accepte-t-elle. À bientôt.
- À bientôt, termine-t-il avant de raccrocher.


- Mademoiselle Brown! L'interpelle Maître Clark en approchant.


- Ah, c'est bon? Réclame-t-elle en rangeant son téléphone portable dans sa poche et en se retournant.


- Oui, c'est réglé, confirme-t-il. J'aurais juste quelques documents à vous faire signer, et le lundi 29 août, vos sœurs seront avec vous.


- Et... j'imagine que non, mais est-ce que je peux les voir avant? Interroge-t-elle.


- Justement, j'allais vous en parler, reprend-il. J'en ai fait la demande au juge, mais elles sont actuellement en famille d'accueil à City Springs. Alors... comme vous vous en doutez, entre le fait de trouver un vol et le temps du voyage, on aura déjà dépassé lundi.


- Ok, je vois, acquiesce-t-elle en souriant.


- Je me doute que c'est loin d'être suffisant à vos yeux, parce qu'après tous ces derniers mois sans elles, j'imagine que vous auriez aimé les voir le plus tôt possible, dit-il, et c'est tout à fait normal. Mais... en y réfléchissant bien... prenez bien conscience que dans quelques jours, vos sœurs seront avec vous. D'autant que... désormais, vous n'aurez plus à fuir ou à mentir. Personne ne pourra vous les enlever, sauf... comme le juge l'a dit, si vous ne vous en occupez pas correctement, mais je sais que cela n'arrivera pas.


- Ça, c'est clair, assure-t-elle. Par contre, je voudrais vous faire une demande particulière, mais je ne sais pas si vous pouvez me renseigner.
- Dites toujours, réclame-t-il.
- Vous connaissez toute l'histoire, alors... je ne vais pas la refaire. Mais... je voudrais savoir si... d'après vous, il est possible que mon nom de famille ne soit plus Brown? Interroge-t-elle.
- Pour changer de nom, il faut un motif valable, indique-t-il. Quel est le vôtre?
- Je ne sais pas s'il est valable, mais... je ne veux plus qu'on me voie comme ce que j'ai été décrite dans les médias, c'est-à-dire une gamine de 17 ans, irresponsable, qui a fait des tas de conneries, et qui a enlevé ses sœurs. Alors... malgré ce que j'ai fait d'illégal, j'aimerais définitivement m'appeler Letty Grey.


- Je vois, lance-t-il. Je ne vous garantis rien, mais... je vais faire la demande au...


- Attendez, l'interrompt-elle. Ne faites pas une demande officielle. Enfin... je ne sais pas comment on dit, mais... avant de procéder aux démarches nécessaires, je veux en parler avec mes sœurs, et savoir ce qu'elles en pensent. Cette décision m'appartient totalement, puisque je ne vais pas demander à mes sœurs de changer de nom. C'est juste pour moi. Mais il faut que je voie ça avec elles.


- Aucun problème, assure-t-il. Je me renseigne et je vous dirais ça.
- Très bien, acquiesce-t-elle.
- Bon, et si on allait déjeuner? Propose-t-il.
- Allez-y, vous, suggère-t-elle. J'ai un coup de fil à passer et j'arrive.
- D'accord, à tout de suite, rétorque-t-il en souriant avant de s'éloigner.

Pendant que l'avocat entre dans le restaurant, Letty ressort son téléphone portable, cherche le numéro d’Abraham dans son répertoire, et elle lance l'appel.


- Allô, Letty? Dit-il en décrochant. Est-ce que ça va? Comment ça s'est passé?


- Ça va, répond-elle. Ça va très bien. Je récupère mes sœurs lundi!
- Oh, c'est fantastique! S'exclame-t-il très heureux. Toutes mes félicitations!


- Merci, remercie-t-elle. Je t'avoue que... je commençais à avoir du mal à y croire, mais ça y est! Non seulement, je les récupère, mais on ne pourra jamais me les enlever! Je suis tellement heureuse, si tu savais!
- Je n'en doute pas, appuie-t-il. Tu peux quand même voir tes sœurs avant?
- En fait, elles sont à City Springs, et mon avocat m'a dit qu'au final, même si je devais attendre six jours, à côté de tous ces mois que j'ai dû vivre sans elles, ça sera vite passé. Et ça va me permettre de régler quelques petites choses ici, indique-t-elle. Ou en tout cas... d'essayer.
- D'accord, acquiesce-t-il. Je suis vraiment très content pour toi, et pour elles aussi. C'est un magnifique cadeau d'anniversaire.


- C'est clair, confirme-t-elle. Avec mon avocat, Hershel et Aaron, on va fêter ça au resto ce midi. On va discuter de tout ça, je pense, et je vais aller les rejoindre.
- D'accord. Je te remercie beaucoup de m'avoir prévu. Je vais passer une super journée, rétorque-t-il. Encore félicitations.
- Merci beaucoup, remercie-t-elle. À très bientôt.
- Oui, à très bientôt, répète-t-il. Et prends bien soin de tes sœurs et toi.
- C'est promis. Bisous, termine-t-elle.
- Bisous, bye, conclut-il avant de raccrocher.

Letty rejoint les autres à l'intérieur...

… elle s'installe à table, ils choisissent leur déjeuner et commandent...


… et quand ils sont servis, ils mangent joyeusement, en discutant, en plaisantant, tous ravis par l'issue très positive du verdict du juge Smith.

Un peu plus tard, tandis qu'ils s'apprêtent à partir...

… la serveuse accepte de prendre Aaron, Letty, Hershel et Maître Clark en photo.

Ces derniers, avec leurs verres d'eau à la main, et avec de jolis sourires, posent joyeusement pour immortaliser la fin du procès.

Par la suite, ils vont dans le cabinet de l'avocat de Letty, ils règlent tout, et en fin d'après-midi...

… Letty, Hershel et Aaron prennent la route pour rentrer.



Dès qu'ils arrivent, ils laissent sortir Max dans le jardin, et celui-ci fait ses besoins.



- Dites, je voudrais vous parler, rétorque-t-elle en se retournant.


- Bien sûr, on t'écoute, appuie Hershel.


- Voilà, commence-t-elle, le procès a fini par bien se dérouler, avec une très belle victoire, et j'en suis plus heureuse que jamais. Alors... je voudrais vous remercier d'être resté jusqu'à aujourd'hui, parce que... dès que le juge vous a dit que vous étiez libres, vous auriez pu rentrer à Riverview. Vous ne l'avez pas fait, et je suis heureuse d'avoir partagé cette fin de procès avec vous.


- Mais? Réclame Aaron.


- Mais je crois qu'il est temps pour vous... de rentrer à Riverview, lance-t-elle.


- Tu ne veux plus de nous? Interroge tristement Hershel.


- Ce n'est pas ça, répond-elle, je vous assure. Mais... je vais avoir un certain nombre de choses à régler ici, et... pour être honnête, je ne suis pas sûre de revenir à Riverview avant un moment, ou... de revenir tout court, si les filles ont envie de rester, maintenant que nous n'avons plus à fuir. Et puis... c'est peut-être égoïste, mais... je voudrais pleinement profiter de mes sœurs, quand elles me seront rendues. Cela dit, je vous promets que... dès que ce sera possible, nous viendrons vous rendre visite à Riverview.


- Tu es sûre que tu veux te retrouver seule jusqu'à lundi? Demande Hershel.
- En plus, ce sera ton anniversaire, rappelle Aaron.


- Oui, je sais, assure-t-elle. C'est ce que je veux, et... je ne serai pas totalement seule, Max est avec moi. Je vais avoir le plus beau cadeau d'anniversaire en retrouvant définitivement mes sœurs. Tout va parfaitement bien.


- Bien, acquiesce Hershel, dans ce cas, si c'est vraiment ce que tu veux, je vais... je vais voir quand est le prochain vol pour Riverview, si... si j'y arrive.
- Je vais le faire, intervient Aaron. Si on le peut, nous partirons ensemble.
- Ça me va, accepte Hershel.


- Alors, vous ne m'en voulez pas? Interroge-t-elle.


- Absolument pas, appuie Aaron.
- Non, pas du tout, assure Hershel.


- Merci. Merci beaucoup, remercie-t-elle en souriant.

Deux jours plus tard, en début d'après-midi.

Letty papouille joyeusement Max...

… tandis qu’Aaron et Hershel arrivent de l'étage, valises en main.

- Voilà, nous sommes prêts, annonce Aaron.


- D'accord, acquiesce-t-elle. Vous êtes sûrs de n'avoir rien oublié?


- Normalement, on a tout, répond Hershel.
- Et au pire, ce n'est pas perdu, ajoute Aaron. Tu pourras nous les apporter quand tu viendras nous voir avec tes sœurs.


- Oui, rétorque-t-elle simplement.


- Bon, eh bien... il faut y aller, indique Aaron, notre taxi ne devrait pas tarder.


- D'accord, lance-t-elle en lui suivant dehors avec Max.


- Hershel, l'interpelle Letty.


- Oui? Réclame-t-il en se retournant.


- Je voudrais te remercier, commence-t-elle. Pas seulement pour ces derniers jours et pour être resté jusqu'à la fin du procès, mais pour absolument tout ce que tu as fait pour moi... pour... nous.


- Tu euh... tu as rendu notre quotidien de cavale bien plus agréable, que ce soit pour nous avoir couverte jusqu'au bout, ou pour avoir fait en sorte d'améliorer nos conditions de vie, poursuit-elle.


- Ton soutien, ton amitié... ce sont des choses qui resteront gravées dans ma mémoire toute ma vie, continue-t-elle. Et euh... tu as été bien plus qu'un oncle de substitution totalement inventé. Si mes sœurs et moi ne revenions pas vivre à Riverview, sache que tu vas énormément me manquer. Ne pas te voir régulièrement sera difficile, mais... on continuera de s'appeler assez souvent, parce que je ne veux absolument pas rompre le contact.


- Je ne veux pas rompre ce qui nous unit, ajoute-t-elle en détournant le regard.


- Oooh, dit Hershel touché en posant sa valise avant de déposer un tendre baiser sur le front de l'adolescente.


- Ma chère Letty, reprend-il en lui prenant la main et en lui relevant doucement la tête. Depuis ma femme, tu es la plus belle rencontre que j'ai faite dans toute ma vie. Tes sœurs et toi, vous êtes merveilleuses, et je suis heureux d'avoir pu vous aider. Tout ce que nous avons partagé ensemble est précieux pour moi.


- Et sincèrement, j'espère que... si vous deviez rester vivre ici, nous aurons tout de même la possibilité de nous voir de temps en temps, en fonction de nos disponibilités, dit-il. Je te remercie également, parce que tu m'as fait confiance, alors que les circonstances ne s'y prêtaient pas du tout. Je t'aime Letty, et à mes yeux, je te considérerai toujours comme la fille que j'aurais aimé avoir.


- Hershel! S'exclame-t-elle avant de l'enlacer tendrement.

Peu après, le taxi que les deux hommes ont commandé arrive. Après un dernier au-revoir, Hershel et Aaron rangent leurs valises dans le coffre de la voiture, et ils montent à bord, avant que la conductrice ne redémarre...

… sous les yeux de Letty qui leur fait signe.

Trois jours plus tard.

Letty jette les poubelles, et fait le ménage de la maison, afin que celle-ci soit prête pour l'arrivée de ses trois sœurs, demain.


Quand tout est fait, la jeune femme monte à l'étage...

… et elle fait le tour des chambres pour récupérer le linge et les draps, afin d'aller faire des lessives.


Quand elle est dans la chambre d'amis, où Aaron a séjourné, après le départ d’Abraham, au lieu de prendre le linge, elle dépose celui qu'elle a en main dans le panier...

… elle se retourne, et en fixant ce grand lit vide...

… elle se remémore la fois où, après qu'ils se soient embrassés en ville, Letty est venue rejoindre Abraham ici-même.

- Abraham, lance-t-elle en approchant.


- Oui? Réclame-t-il en se tournant. Ça ne va pas? Ajoute-t-il en se levant.


- Non, ça ne va pas du tout, répond-elle. Parce que... je ne peux pas faire comme si rien ne s'était passé entre nous.


- Moi non plus, dit-il. Je n'y arrive pas.

Elle se repasse ce beau moment en boucle dans sa tête...

… puis, elle se décide à récupérer le reste du linge et à redescendre...

… avant d'aller dans le garage pour démarrer une première machine.

Et bien sûr, toujours fidèle à lui-même, l'adorable Max suit sa maîtresse partout.

Après environ une heure, dès que le linge est lavé, la jeune femme le sort de la machine, pour le mettre dans le sèche-linge.


En fin d'après-midi, Letty décide de partir faire un tour dans le parc avec Max.

Et ils passent un très bon moment à jouer tous les deux.




Et après environ une heure de jeux divers et variés, Letty passe un long moment à parler à son fidèle compagnon, en lui tenant la patte...

… tandis que le chien ne bouge pas, semblant être très attentif à ce qu'elle dit.

Ce n'est qu'en début de soirée qu'ils retournent dans la maison.

Et dès leur arrivée, Letty s'occupe de se préparer une bonne salade...


… avant de passer à table dans le silence, pendant que Max est sagement couché dans son panier.

Quand elle a fini de manger, Letty débarrasse la table, et s'occupe de faire la vaisselle, pendant que Max se décide à manger à son tour.

Puis, pour sa dernière soirée, avant l'arrivée de ses sœurs, Letty s'installe avec Max dans le salon, et elle met la suite de sa série à la télévision.


Dès que l'épisode est terminé, Letty sort Max. Par la suite, ils remontent, elle fait entrer son chien dans la chambre, avant d'aller dans la salle de bains pour se préparer.

Quand elle est prête, au lieu de se coucher, elle s'installe devant son ordinateur, et elle fait quelques recherches précises pendant près de deux heures.

Commençant à sérieusement fatiguer, alors que Max est endormi sur le canapé, la jeune femme se met au lit.


Dans les environs de 3h20 du matin...

… Letty se lève, incapable de s'endormir.

Et dans ces cas-là, comme elle le fait presque à chaque fois, elle va jusqu'à sa fenêtre préférée, et elle s'y installe.

L'idée de récupérer ses sœurs dans la journée, c'est quelque chose qui la comble de bonheur, au plus haut point. En en réfléchissant, elle se dit qu'elle a eu vraiment beaucoup de chance d'être tombée sur le juge Smith, parce que, au fond d'elle, même si elle ne comptait jamais lâcher, elle était pratiquement sûre que qu'elle ne pourrait pas retrouver ses sœurs. Ou en tout cas, pas avant leur majorité.

Elle se sent très excitée, et elle est vraiment pressée d'arriver au moment où elle pourra les prendre dans ses bras, surtout, en sachant que plus jamais personne ne pourra les lui enlever.

Et puis, elle se remet à penser à Glenn et Abraham. Elle se remémore les premiers baisers avec chacun d'eux, les divers moments passés avec eux, et en rêvassant, elle ne pense finalement qu'à un seul, et elle se met à sourire.

Plus tard, en début de matinée.

La jeune femme a fini par s'endormir, très tard dans la nuit, mais sur sa fenêtre.

Et quand elle commence à se réveiller et à ouvrir les yeux, elle se rend compte immédiatement des courbatures qui parcourent tout son corps, et, bien que difficilement, elle descend de sa fenêtre...

… elle va chercher ses vêtements de la veille dans la salle de bains...

… elle s'habille, et avec Max, elle descend, pour qu'il fasse ses besoins.



Et dès qu'il a terminé, Letty remonte, Max la suit dans la salle de bains, et pour la première fois, au lieu de simplement se doucher, elle prend un bain.

Environ une heure plus tard, ils redescendent tous les deux, et ils vont dans la cuisine. Max mange ses croquettes...

… et Letty se prépare un café.

Elle reste dans la cuisine pour le boire, et elle constate que le bain l'a soulagé pour les douleurs et les courbatures, même si ce n'est pas encore passé. Après un moment, la jeune femme entend un bruit de moteur.

Alors elle pose sa tasse sur le comptoir, elle se lève...

… elle court pour sortir de la maison, afin d'accueillir ses sœurs.

Mais une fois dehors, elle découvre que ses sœurs ne sont pas là, mais que c'est son avocat, Maître Clark, qui vient d'arriver et approche.


- Bonjour, lance-t-il.


- Bonjour, répète-t-elle angoissée. Le juge a changé d'avis, c'est ça?


- Ah... pas du tout, assure-t-il en souriant. Mais... après tout ce qui s'est passé, je voulais simplement vous souhaiter un joyeux anniversaire en personne.


- Oh, merci, remercie-t-elle touchée. Je vous avoue que... en fait... j'avais presque oublié ça. J'étais trop focalisée sur le fait que cette date correspond au moment où je récupère mes sœurs.
- Je comprends, rétorque-t-il en rigolant.


- Et euh... sans vouloir vous embêter, est-ce que vous savez à quelle heure mes sœurs sont censées arriver? Interroge-t-elle.
- Non, avoue-t-il avant de remarquer le monospace qui arrive. Cela dit, je pense que la réponse est en train d'arriver. Retournez-vous, suggère-t-il.

Letty remarque immédiatement ses sœurs dans le véhicule, et commence à afficher un grand sourire, réalisant que le moment qu'elle espérait tant est en train d'arriver.

L'assistante sociale stationne, Léa et Linda sortent de voiture et commencent à courir en direction de leur grande sœur, pendant que la femme blonde récupère Lindsay.


- Letty! S'exclament les deux jeunes filles toutes contentes.


- Venez là! Réclame Letty en se baissant et en leur ouvrant les bras.


- Letty! S'exclame encore Léa en atterrissant dans les bras de sa grande sœur.
- Ma puce, rétorque Letty. Tu m'as tellement manquée.


- Toi aussi, tu m'as trop manqué! Plussoie Léa.
- Et moi? Et moi?! Réclame joyeusement Linda.

Léa se détache de sa grande sœur, avant que Linda ne saute dans les bras de Letty.

- Oh, ma chérie, dit Letty en la serrant fort. Est-ce que ça va?


- Maintenant, oui! Répond Linda. J'ai eu tellement peur qu'on ne te revoit plus.
- Moi aussi, j'ai eu la plus grosse peur de ma vie, appuie Letty.

Pendant ce temps, l'assistante sociale dépose Lindsay par terre...

… et cette dernière se met à marcher tout droit jusqu'à Letty.


- Maman! S'exclame la petite fille.


- Non, ce n'est pas ça, rappelle Léa. Comment elle s'appelle, tu le sais?
- Letty! C'est Letty! Répond Lindsay.
- Voilà, bravo, félicite Linda.
- Viens là, ma belle, rétorque Letty en se baissant et en lui ouvrant les bras.

Lindsay se blottit dans les bras de la jeune femme, et celle-ci, vraiment très heureuse, la serre contre elle.


- Toutes mes félicitations, rétorque l'assistante sociale. Et bonne chance.


- Merci beaucoup, remercie Letty.
- Au-revoir, termine l'assistante sociale.
- Au-revoir, répètent-elles toutes.

La femme blonde retourne à son véhicule et s'en va...

… tandis que, sous le regard attendri de Maître Clark, Letty reçoit une multitude d'amour de la part de ses sœurs, qui ne peuvent s'empêcher de l'enlacer.

Pendant ce temps, à Riverview.

Depuis son retour en ville, Glenn a repris son travail, et avec les mêmes horaires.

Comme habituellement, en plus de tenir la caisse, il s'occupe de nettoyer les cages des animaux, et de leur donner à manger, comme en ce moment.

Après avoir nourri les oiseaux, Glenn reçoit un message, il le consulte...

… et il sourit.

Exactement au même moment, chez Aaron.

Celui-ci fait exceptionnellement du télétravail de chez lui, car il attend la livraison de meubles pour sa maison.

Tandis qu'il tapote sur son clavier, son téléphone portable, posé sur le bureau, se met à vibrer, alors il le prend...

… et il découvre un message qui le fait sourire.

Pendant ce temps, dans l'appartement d’Abraham.

Ce dernier est en train de serrer le robinet qu'il vient de changer...

… quand il entend son téléphone portable sonner dans sa poche.

Abraham le prend, il consulte le message qu'il vient de recevoir...

… et il sourit.

Dans la propriété d'Hershel.

Le vieil homme est en train de planter des nouveaux légumes dans son potager...

… quand, de la même manière que pour les autres, il entend un message arriver.

Hershel se relève, il prend son téléphone portable dans sa poche de pantalon...

… et en consultant le message, il découvre, comme pour Glenn, Aaron et Abraham, une photo de Letty avec ses sœurs, toutes souriantes, ainsi que Max à leurs côtés.

Et exactement comme pour les autres, en découvrant cela, Hershel sourit, mais en laissant échapper une larme de bonheur, ravi que les filles Brown se soient retrouvées.

Suivant

Chapitre 50

Précédent

Chapitre 48

2 réflexions sur “ Chapitre 49 ”

  • 11 juillet 2020 à 19 h 08 min
    Permalink

    Mon dieu , quel très beau chapitre , très émouvant mais aussi très joyeux ! Merci monsieur le juge , lol. De très belles images de retrouvailles , mais j'ai surtout adoré la fin , quand Letty envoie à chacun un message et qu'on voit chaque personnage , comme si c'est la dernière fois qu'on les voyait. Félicitations ! Très belle photo dans le restaurant ! Très touchant , les aux-revoir avec Hershel ! La série que regarde Letty , elle m'a l'air sympa , au vu des photos ^^Non franchement , tout est bon dans cet épisode , bravo , merci pour cette très bonne lecture ! Je pense que pour le grand final de demain ( oui oui , je le sens bien) , Letty va devoir choisir entre Glenn et Abraham , bien que j'ai déjà une petite idée de qui sera l'élu de son cœur...Allez zou , le final , sniff quand mème , bien sur , mais zou , le final !!

    Réponse
    • Rakeel
      12 juillet 2020 à 11 h 24 min
      Permalink

      Oui, je confirme, la série que Letty regarde est excellente, je te la recommande XD
      Je te remercie pour tout ce que tu me dis et merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.